La Vaulx Renard, 4987 Stoumont
Verkoop uit de hand aan de meestbiedende
€ 1 800

Fortin au bord de l'Amblève

Beschrijving

Deze beschrijving is enkel in het Frans beschikbaar.

Ce fortin, accessible via une servitude permanente de passage, a été construit à l'entre-deux-guerres et faisait partie de la ceinture fortifiée de Liège. Il se trouve au bord (rive gauche) de l'Amblève, juste avant une boucle de celle-ci et juste après le confluent avec le ru du 'Trou des Mouchettes'.

Il se trouve, donc, quelque peu en amont du village de Cheneux, ce qui le situe dans un contexte historique extrêmement fort. En effet, en 1944, Adolf Hitler souhaitait reprendre l'initiative à l'Ouest et voulait briser le front allié pour atteindre Anvers. Le 16 décembre 1944, les Allemands lancèrent l'offensive dans les Ardennes. Leur mission consistait à pénétrer dans la vallée de l'Amblève jusqu'à Trois-Ponts, puis d'atteindre Huy sur la Meuse afin de foncer sur Anvers. Le 20 décembre 1944, des combats d'une violence inouïe vont se dérouler toute la nuit à Cheneux. On dit parfois que, si les Américains ont gagné la bataille à Bastogne, les Allemands ont perdu la guerre dans la région de La Gleize.

Par ailleurs, ce fortin se trouve juste à côté de la magnifique ferme-château de La Vaulx Renard, ancienne demeure seigneuriale. Le paysage est isolé, composé de bois et de pâtures.

Une légende accompagne ces lieux. En effet, un des seigneurs de La Vaulx Renard aurait été un chasseur obsessionnel, qui chassait même le dimanche. Il exigeait que le curé l'attende pour célébrer l'office. Cela étant, un dimanche, la messe commença sans lui. Quand le seigneur entra dans l'église, peu avant la consécration, il était doublement en colère. Le loup qu'il avait poursuivi toute la matinée lui avait échappé et le curé ne l'avait pas attendu. Ayant encore à sa ceinture son poignard, il bondit à l'autel, dégaina son arme, et transperça d'un seul coup le cœur du curé. Son crime commis, il repartit, avec sa meute, dans la forêt. Il n'en revint jamais. On dit que, certains soirs, parmi le fracas des tempêtes, on peut encore entendre les aboiements furieux de sa meute et le son rauque de sa trompe de chasse. Car son âme damnée reste captive de la passion qui fit de lui un meurtrier et un sacrilège.

Locatie
BelgiëWalloniëLuik